Dure est la vie de l'amateur de haute technologie. Non seulement il est fortement invité à changer de doudou tous les 15 jours, mais il doit en plus composer avec des appareils qui ne sont pas au point. J'apprécie pouvoir utiliser mon téléphone comme navigateur GPS dans ma voiture, mais il y a un petit problème.

Mon Acer Liquid E n'a beau être qu'un smartphone de moyenne gamme (voire d'entrée de gamme), il est équipé d'une version récente d'Android (2.2) et a accès à un bon nombre de fonctions, parmi lesquelles la navigation. Une très jolie navigation, avec une carte qui tourne quasiment en temps réel, c'est magnifique. Magnifique au prix d'une surchauffe abominable de mon téléphone, pédalant de tout son cœur. À tel point qu'au bout d'une demi-heure, la batterie refuse de se charger par une telle chaleur.
Le résultat est qu'après quelques heures de navigation, téléphone alimenté par l'allume-cigare, je me retrouve avec une poêle à frire brûlante et une batterie vide, car en plus de ne pas se charger elle se vide inexorablement.

Je ne sais pas qui de Google ou Acer doit faire le plus de progrès, mais il me semble qu'il y a encore de la marge.