Pentax s'est associé au designer Marc Newson pour créer le K-01 et son look cubique. Au-delà de l'aspect jouet de ce boîtier (surtout en jaune), attardons-nous sur le communiqué de presse.
En introduction, nous apprenons qu'avec ses accessoires, "le K-01 propose un pack design complet". Bien. Les trois premiers paragraphes de description des caractéristiques sont les suivants :

  • Un design unique signé Marc Newson. Ok, c'est visiblement très important.
  • Qualité d'image digne d'un reflex. Parce que c'en est pas un, bien que j'aie des doutes.
  • Monture K universelle par définition. Pentax n'a pas changé de monture depuis des lustres, mais cela ne la rend pas plus universelle qu'une autre.

K01_DAlens_b1.jpg

Je me dois de donner quelques explication pour justifier ce mauvais esprit. Je fais l'impasse sur le design, chacun ses goûts. Mais pourquoi ironiser sur l'affirmation : "Qualité d'image digne d'un reflex" ? La compatibilité du K-01 avec les optiques K sans adaptateur et sa taille (voir l'article de Macandphoto) indiquent que c'est un reflex dont on a supprimé le système de visée, sans réduire le tirage optique comme sur les autres hybrides.
L'intérêt pour Pentax est économique car la visée reflex est complexe et coûteuse, cela permet d'insufler du sang neuf dans la gamme reflex et d'offrir un nouveau débouché pour ses optiques. Pour les clients, l'intérêt est moins évident, surtout à un prix annoncé de 800€ nu, 850€ avec un zoom 18-55, 900€ avec le 40 pancake.
Je reviens sur les travers des hybrides dans cet article.

À part ça le capteur est un APS-C de 16 mégapixels stabilisé, il n'y a pas de viseur même en option et la structure du bestiau est en aluminium.

K01_angle_back.jpg

Images © Pentax

Liens